LES VOIX DE L’EMMURÉE

l’emmurée

entre ces quatre murs

elle s’y cogne

la tête bourdonne

les oreilles sifflent

les voix s’élèvent

elles crient

elles hurlent

elles grondent

l’une murmure

un instant la nuit s’éclaire

les murs se font transparents

dehors

la Vie

la recluse.

fa      J 2 de l’an 9

********************************************************************************************************************************************

il se fait tard

il se fait heure de lune

les oiseaux se sont tus

je m’éteins

020 - Copie

fa      j 43 de l’an 9

****************************************************************************************

Surgie du bloc de pierre

par l’homme

habile

à manier le ciseau

Elle gémit sous la morsure de l’outil

puis patiemment polie

laisse affleurer les veines bleutées

sous sa peau de marbre blanc

Dame blanche esseulée

°

jadis réchauffée

par les mains du sculpteur

chaleur éphémère.

Le regard perdu

en songe de bout du monde

L’œil mi-clos

sur ses pensées secrètes

Lèvres serrées

en silence d’éternité

Nulle main

ne déroulera sa chevelure

La nuque restera nue

°°

Nul battement de cœur

ne fera palpiter ce sein

Écho silencieux sous l’écorce

de marbre immaculé

figée derrière ces vitres

elle n’est plus qu’ombre d’Elle

fa   j 130 de l’an 9

*****************************************************************************

de bruissement d’elle

en ciel d’orage

il va

elle divague

d’une même incertitude

fa  j 134 de l’an 9

000

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

je reste immobile

seule mon ombre

fait signe à ton ombre

~~~~~~~~~~

poupée cassée

022

fa   j 222 de l’an 9

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

rasés par les âges

laminés par les eaux

béatitude

d’une mort en sursit

enrobée

de brumes naissantes

la rouille

s’empare de l’écorce

l’ombre creuse la grotte

AIME les flammes mortes

au point de les rallumer

le démon nous habite

le feu s’offre à nous

bruxelles-un-soir-un-train

un soir / Bruxelles / … un train…

fa   J 268 de l’an 9

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Publicités